Ar-Raqqah n’est plus sous le contrôle du régime