“Kontak” tourne en dérision les victimes des attaques chimiques