Le martyre Ayham Ghazoul, la liberté ne meurt pas