Nous resterons dans nos hôpitaux, peu importe combien vous les bombardez